« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄     1     ►►

pour information
Auteur : Zestedecitron  
1/4

Date :    21-04-2018 09:58:34


Certains enfants ont la réputation d’être irritables, soupe au lait ou

encore impulsifs et imprévisibles. Si cette caractéristique colle un

temps soit peu à votre enfant, les lignes qui suivent peuvent vous

apporter une piste intéressante à explorer.

Depuis les cinquantes dernières années la consommation de sucre

et de pain blanc est devenue endémique. Ils font partis de notre

paysage quotidien et «générationnel». On ne réalise pas qu’il y a à

peine 100 ans c’était des aliments de luxe réservés aux jours de

fête. La conséquence : une sur-utilisation de notre pancréas. Celuici

doit sécréter une hormone, l’insuline, qui nous permet de

régulariser le niveau de sucre sanguin (glycémie) que notre

organisme a besoin pour un fonctionnement optimal.

Notre pancréas a une certaine capacité de fabrication d’insuline

propre à notre individualité biochimique. Il y aura donc certains

enfants ou adultes qui tolèreront plus longtemps que d’autres de grandes consommations de sucre. On ne

peut prévoir à l’avance cette capacité.

Alimentation

Saute d’humeur, irritabilité…

et alimentation!

par Céline Arsenault

Si, comme parents, vous avez vous-même de la difficulté à stabiliser votre glycémie et que vous faites de

l’hypoglycémie passagère, il y a de fortes chances que votre enfant ait la même sensibilité aux sucres. La

logique étant qu’il est difficile de donner en héritage ce que l’on ne possède pas soi-même!

Il est important de souligner que l’on peut avoir des symptômes d’hypoglycémie sans que cela ne soit détecté

ponctuellement par un test sanguin. C’est le terrain qui se prépare vers cette direction. C’est un déséquilibre dit

fonctionnel qui s’installe insidieusement.

Alors que vient faire l’humeur de nos petits et grands? Notez les moments de leurs colères et de leur

impatience. Observez s’ils sont aggravés avant les repas et en fin de journée. L’humeur revient-elle

temporairement au beau fixe après la collation ou après les repas ? Si oui, votre enfant réagit probablement à

une baisse de son taux de sucre sanguin. La solution ? Lui donner un jus dès qu’il est de mauvaise humeur ?

Surtout pas! Vous ne feriez que prolonger et aggraver le problème. Son énergie et son humeur seront en dents

de scie tout le long de la journée.

L’alimentation doit donc être revue attentivement. Assurez-vous que chacun des repas soit composés de

protéines (œufs, viandes, poissons, fromage, beurre de noix, légumineuses, tofu, etc.) y compris bien sûr le

petit déjeuner. Respectez bien sûr les allergies de votre enfant. En même temps, réduisez tous les sucres

concentrés ceci inclus les desserts sucrés et les jus pris entre les repas. Permettez un jus le matin au déjeuner

et à la collation offrez de l’eau avec fruits ou légumes frais et un morceau de fromage ou de tofu. Associez

toujours une source de protéines à sa collation. Aux autres repas, proposez des fruits en compote, un yogourt

nature, une galette ou un muffin maison dont vous aurez pris soin de couper le sucre de moitié. Si vous

augmentez les protéines aux repas et que vous optez pour des céréales complètes, votre enfant aura moins

faim pour le dessert. De bonnes huiles comme l’huile d’olive contribuera également à donner la sensation de

satiété. Maintenez les changements pendant un mois et observez les résultats. Si c’est positif, continuez vos

bonnes habitudes. Toute la famille y gagnera en énergie et en humeur!

Certaines vitamines et minéraux contribuent à régulariser la glycémie. Nous pouvons penser aux vitamines du

complexe B, au zinc, au chrome, au manganèse, etc. Pour vous assurer d’avoir de bonnes sources

alimentaires de ces nutriments vous pouvez introduire la levure de bière dans l’alimentation quotidienne. Elle

se vend en flocons dans les boutiques d’aliments naturels. C’est délicieux sur la salade ou sur les pâtes ou

encore dans le jus ou la soupe. C’est un goût à apprivoiser, débuter lentement pour les enfants.

L’alimentation quotidienne compose notre carburant tout comme l’essence pour nos voitures. Veillons donc à

offrir le meilleur à nos enfants. Toute l’atmosphère familiale y gagne à tout coup!

ARSENAULT, Céline.

Auteur : Zestedecitron  
2/4

Date :    21-04-2018 12:47:38


Tout ça pour penser : que cette société de moins en moins solidaire, proviendrait plus probablement de l’industrie alimentaire qu'un égoïsme particulier. ( même dans les plats salés il y a du sucre. Un nutritionniste de renom écrit : nos grands-parents ingurgitaient dans leur vie en sucre, ce que nous ingurgitons nous en un jour ! cela laisse rêveur.
Auteur : Ghostburger  
3/4

Date :    21-04-2018 14:05:51


Concernant le sucre, c'est un addictif puissant autant qu'une source d'énergie. Tout est dit.
Auteur : Mirabelle  
4/4

Date :    21-04-2018 18:16:19


Effectivement, j'ai déjà entendu parler de certains aliments entrainant un changement de comportement marqué chez l'enfant, le sucré mais aussi les additifs composant les bonbons.

Donc rien de mieux qu'une alimentation variée et faite maison!

◄◄     1     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0275s